Michel Adanson est un naturaliste du 18e siècle né dans la rue qui porte aujourd’hui son nom juste à côté du musée des Tapisseries. Lorsqu'on m'a proposé d'investir cette sculpture pour l'exposition « Débordement », je ne savais pas que Michel Adanson était un très grand botaniste ayant passé sa vie à collecter et répertorier de nombreuses espèces dans le but de publier sa propre encyclopédie universelle. Il semblerait que cette ambition, cette passion dévorante l'ait conduit malheureusement à la misère.

 

Si j'avais quelques scrupules à l'idée d'utiliser la représentation en marbre du personnage comme support d’exposition, je dois dire que je n'en ai plus du tout à la lecture d'une phrase découverte aux détours de recherches biographiques sur le botaniste. Car il aurait demandé dans son testament, qu’une guirlande de fleurs, prises dans les cinquante-huit familles de plantes qu’il avait établies, fût la seule décoration de son cercueil.

Alors, sans doute serait-il été désarçonné par le non réalisme de mes représentations plus ou moins florales, lui qui dessinait si bien. En ce qui me concerne, je pense que le dialogue entre les deux fascinés de nature que nous sommes est donc possible.

 

R.B.