Severina et Les livres clos 

 

Ana Severina Brughera, l'héroïne du roman, aurait sûrement volé les livres clos de l’artiste Rodia Bayginot, des livres précieux et mystérieux. Sans les ouvrir et les refermer, elle aurait su les lire.

Peut-être les aurait-elle revendus très chers ou les aurait-elle offerts.

 

Un jour ou une nuit, ces mystérieux et précieux livres clos sont apparus (vendus, perdus, donnés, volés ?) pour illustrer l’histoire de cette femme jeune et belle qui avait appris que les livres étaient la vie et décidé pour mieux les vivre, de les voler.

 

Et Rodrigo Rey Rosa en a fait un livre précieux et mystérieux.

 

Jacques Aubergy, éditeur